Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2012 3 11 /01 /janvier /2012 15:05

Il est maintenant faisable de piloter un Boeing en simulateur de vol pro. Cette action extraordinaire est réalisée dans une école de qualification des PNC à Lyon. Ces pilotes professionnels iront après piloter pour les compagnies aériennes. Les simulateurs de vol sont des chefs d’œuvre de technologies, actionnés par des vérins hydrauliques, qui créent exactement les déplacements d’un jet. Cette expérience est très estimée par les fans d’aviation, mais encore par les personnes qui convoitent de discerner la profession de pilote de ligne. Les individus sont admis par un qualifiant airbus sur le centre d’apprentissage. Une introduction de 30mn est donné puis s’entame la session de simulateur.

 

La personne peut choisir son lieu de départ et son endroit d’arrivée. La personne pourra spécifiquement recréer la plupart des intempéries météorologiques et les problèmes qui peuvent surgir en volant. Les férus de simulation et d’aviation apprécient. Mais aussi les individus qui ont peur en avion. De nombreuses personnes ont peur en vol faute d’une désagréable expérience de vol. Certains ont ressenti des conditions climatiques très fortes, comme des circonstances d’avantage éprouvantes comme être touché par le tonnerre dans l’avion, ou également une perte moteur. Toute situation de vol éprouvante déclenche une frayeur du prochain avion. Pour affronter contre cette panique et cette crainte de l’avion. Les simulateurs professionnels sont employés par les professionnels pour proposer des stages antistress pour combattre contre l’appréhension de l’ avion. Ces préparations sont individualisées et effectués au candidat pour une meilleure efficacité. Le stage de 3 heures permet au postulant de réaliser l’aérodynamique d’un boeing et de se poser en situation, face aux commandes d’un avion de ligne.

 

Entraidé d’un pilote, la personne lutte contre ses peurs pour mieux les réaliser et les triompher. Les simu présentés sont des A320 et simu Boeing. La diposition de piloter l’A320 et le simu B737 sont discordantes. La manière de pilotage A320 est recentrée sur le manche – vous assignez une impulsion sur le manche à balai et l’avion va garder l’allure qui vient de lui être établi, sans maintenir l’attaque sur le joystick. Ceci est souvent déroutant pour un individu. A l’inverse, Boeing maintient un sentiment de vol normal. Le manche est régulier, et il convient de continuer l’angle d’attaque sur le manche pour garder l’attaque ou l’attaque de l’avion. Pour avoir de la hauteur, vous tirez sur le manche, et il faut retenir cette angle pour continuer à prendre de la hauteur. Au contraire sur le simu Airbus, vous initiez un attitude d’altitude, et il est possible de lâcher le joystick. L’avion conserve son attitude. En vue de remettre l’assiette, il faudra ainsi opérer sur le manche pour recouvrer l’attaque de départ. Il n’existe pas de choix accompli pour votre simu B737, tout dépend des attentes des candidats. Dans tous les cas, la session en simulateur de vol professionnel est étonnante.

Partager cet article

Repost 0
Published by chroniquedepam
commenter cet article

commentaires

Texte Libre

Bienvenue sur mon blog, je suis Pam, je bosse dans la mode, retail, et mon job me gonfle. Alors pour me divertir j'écris ces quelques lignes. C'est ma chronique.

Recherche