Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 novembre 2014 2 25 /11 /novembre /2014 16:57

Lorsque je pense aux dégâts que nous avons fait à notre planète, j'ai du mal à croire que l'homme ait encore un avenir. La liste des espèces disparues ou en voie d'extinction ne cesse d'augmenter, et je suis convaincu que l'homme finira sur une de ces listes. Quand on voit à quel point nous avons surexploité les ressources naturelles, sans le moindre respect pour les écoystèmes et les différentes espèces qui y vivent, il est difficile de garder foi en l'humanité. Mais il existe des contre-exemples, peu nombreux. Et lorsqu'on les croise, je pense qu'il est important d'en parler aussi. Je vais aujourd'hui vous parler de l'un d'eux. Lors d'un récent voyage en Afrique du sud, j'ai effectué un vol en hélicoptère dans la région d'Addo, qui est un magnifique exemple de ce que l'homme peut faire de bon, quand il en prend la peine. En 1931, la région d'Addo fut effectivement déclarée Zone protégée (Addo Elephant National Park) afin de préserver les 11 éléphants vivant encore sur ce territoire. 11 éléphants, voilà ce qui restait. Aujourd'hui, le parc abrite environ 350 éléphants d'Afrique et dispose d'une superficie trop réduite ! Pour pallier ce manque d'espace, de nouveaux terrains limitrophes ont été acquis. Le nouveau Greater Addo National Park couvrira donc d'ici peu 4 856 km2. En raison des 150 kilogrammes de déjections déposées quotidiennement par les éléphants adultes, les bousiers représentent une espèce essentielle pour l'écologie de la région. Ils font même partie des espèces protégées. Le bousier coureur ne vit pratiquement que dans les contrées d'Addo. Cette région possède une végétation endémique composée de fourrés subtropicaux denses et de taille moyenne. Le Spekboom, une plante grasse unique, peut cependant atteindre 3 mètres de hauteur. Cest un végétal sempervirent à croissance rapide dont les feuilles douces et succulentes produisent un jus rafraîchissant. Des recherches récentes ont mis au jour l'étonnante capacité du Spekboom à éliminer le dioxyde de carbone de l'atmosphère. La région est un véritable paradis à découvrir. Si notre hélicoptère est restée en altitude pour éviter de déranger la faune, j'ai pu apercevoir quantité de troupeaux d'éléphants, et la vue de cette espèce qui a réchappé de peu à l'extinction a été un véritable baume au coeur. Le vol en hélicoptère est lui-même un enchantement, en fait. Il permet de découvrir le monde sous un jour nouveau, d'en redécouvrir la beauté et la grandeur. Si vous avez l'occasion d'essayer un jour, n'hésitez pas. Je vous mets un lien vers des vols en hélicoptère en France.

Partager cet article

Repost 0
Published by chroniquedepam
commenter cet article

commentaires

Texte Libre

Bienvenue sur mon blog, je suis Pam, je bosse dans la mode, retail, et mon job me gonfle. Alors pour me divertir j'écris ces quelques lignes. C'est ma chronique.

Recherche