Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 janvier 2015 2 27 /01 /janvier /2015 19:54

La sébile des retraites chapeaux des mandataires sociaux va se remplir moins vite. L’Assemblée nationale va examiner cette semaine en séance un nouvel amendement restrictif. Ce texte limite le rythme d’acquisition de droits à 3?% par an, sans toutefois plafonner le taux de remplacement, c’est-à-dire le pourcentage du salaire qui sera touché à la retraite. Proposé par les députés PS Laurent Grandguillaume et Razzy Hammadi, il est soutenu par le gouvernement et devrait donc être adopté. Les deux parlementaires réagissent après la polémique déclenchée par l’attribution d’une retraite chapeau à Didier Lombard, l’ex-PDG de France Télécom, qui a obtenu auprès de son entreprise une rente de près de 350.000 euros par an, alors que son règne avait été marqué par une «?crise des suicides?». Le code Afep-Medef recommandait un accroissement maximal de 5 points par an du taux de remplacement, plus un plafond de 45?%. Un rapport IGF-Igas récent préconise que les entreprises s’autorégulent plus sévèrement?: «?Ce taux d’acquisition des droits, qui paraît à première vue modéré, est en réalité très élevé?; si on suppose, pour donner un ordre de grandeur, que l’espérance de vie à 65 ans est de 30 ans, la rente acquise en un an correspond à un taux de cotisation d’environ 150?%, c’est-à-dire à plus qu’un doublement de la rémunération affichée?», écrivent les auteurs. De plus, un rythme de 5?% de croissance par an «?semble excessivement rapide dans la mesure où il permet d’atteindre le plafond recommandé en neuf années d’ancienneté seulement?». Par ailleurs, des décrets devront être pris afin d’assurer plus de transparence sur les retraites des grands dirigeants?: rythme d’acquisition des droits, existence d’un plafond et son montant, nombre de bénéficiaires, modalités de financement… Il y a neuf jours, un premier amendement du rapporteur général du projet de loi Macron, Richard Ferrand, encadrant les retraites chapeaux des mandataires sociaux a été voté en commission. Il conditionne l’acquisition des droits à la performance de l’entreprise. A quand la même chose pour les politiques ?

Partager cet article

Repost 0
Published by chroniquedepam
commenter cet article

commentaires

Texte Libre

Bienvenue sur mon blog, je suis Pam, je bosse dans la mode, retail, et mon job me gonfle. Alors pour me divertir j'écris ces quelques lignes. C'est ma chronique.

Recherche