Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 février 2020 4 06 /02 /février /2020 09:10

La chute n’est pas visible du parking, l’effet est d’autant plus impressionnant lorsqu’on arrive devant. Le bruit est assourdissant. Nous sommes vite mouillés en prenant des photos. Un visiteur filme le lieu depuis un drone, si aujourd'hui c'est devenu banal en 2016 on en voyait peu. Gulfoss est en fait constituée de deux cascades qui se suivent dans la rivière Hvita. La Silfrugjá ou Silfra est une faille d'Islande située sur le site de Þingvellir. Nous redescendons vers le sud de l’île par la route 35 direction Selfoss. Nous voulions faire quelques courses mais les magasins étaient déjà tous fermés; nous repartons vers Raufarholshellir. Cette grotte que nous visitons en fin de journée est difficile à repérer au milieu d’un champ de lave. On est peu après Hveragerdi ; à la jonction des routes 38 et 39, il faut continuer 5 minutes sur la route 39 vers le Nord. Cette grotte est un tube de lave solidifiée formé il y a quelques milliers d’années (5 200 ans estimés), elle est longue de 1 300m. Il n’y a personne aux alentours !

C. Des documents supplémentaires peuvent être demandés, si nécessaire. L'Ambassade royale de Norvège se réserve le droit de convoquer les candidats pour une entrevue. D. La présentation d'un dossier complet n'implique pas nécessairement la délivrance du visa. E. Concernant les documents en arabe, une traduction en anglais ou en français doit être jointe. Demande enregistrée (lettre d'accompagnement), signée. 1. 01 photo d'identité récente en couleur sur fond blanc. 2. Passeport original valable au moins 3 mois après l'expiration du visa demandé et photocopie au format A4 de la première page et photocopie des visas Schengen et de toute page utilisée. Le passeport doit avoir au moins deux pages vierges. 3. Assurance voyage valable pour tous les pays de l'espace Schengen couvrant les frais médicaux et de rapatriement en cas d'accident ou de maladie (couverture minimale : 30 000 euros). Islande. Justificatifs professionnels / bancaires, etc… de votre référence. 9.5 Retraités :Notification d'une pension de retraite. 9. Réservation d'un billet d'avion indiquant l'itinéraire complet du voyage. 10. Note du ministère compétent ou de l'organisation d'employeurs indiquant le programme de mission et la prise en charge de l'assurance voyage.

Il ne fait qu’honorer sa promesse, faite un peu plus tôt dans la semaine. De l’autre côté de la route se trouvent trois chevaux islandais, visiblement très curieux puisqu’ils semblent nous attendre, derrière un fin grillage. Nous nous approchons en masse, et ils ne semblent pas du tout effrayés, bien au contraire. Ils réclament des caresses et se font chouchouter sans limite. Nous ne pouvons malheureusement pas rester plus de quelques minutes. Et au moment de partir, nous entendons les chevaux hennir, comme s’ils nous appelaient. Le car repart pour seulement quelques minutes. Notre chauffeur se sent l’âme d’un guide touristique aujourd’hui et nous mène à Hof, un petit village où nous découvrons une surprenante église. Elle est surprenante car elle est faite de tourbe et qu’il s’agit de l’une des dernières d’Islande construite ainsi. Le bâtiment est impressionnant à regarder, très atypique, et il règne une ambiance calme et, bizarrement, extrêmement reposante. Séchez-vous avant de retourner au vestiaire. En sortant, vous pourrez profiter de la boutique, du restaurant et de la platforme pour aller voir le lagon d’en haut, le paysage de roches volcaniques alentours et malheureusement, la fumée de la centrale…. Mon expérience du Blue Lagoon a été très agréable et relaxante avant de prendre l’avion. Je suis ravie d’avoir testé l’expérience islandaise des sources chaudes et je suis sûre que les habitués des spas seront ravis et que c’est une excursion intéressante si vous ne pouvez accéder à d’autres sources chaudes en Islande. Cependant, au vu du prix et du site Internet, j’ai été quelque peu déçu. Le lagon est assez petit et cela doit être vraiment désagréable lorsqu’il y a foule. Ma peau bizarrement n’a pas apprécié du tout apprécié l’expérience, malgré le gommage et le masque et mes cheveux non plus. Cependant, c’était tout de même une bonne manière de finir mon voyage et de me préparer pour la suite de l’aventure. Quelques heures plus tard, je reprenais donc le bus en direction de l’aéroport, un aéroport aéré, moderne et confortable. Pour toutes les informations pratiques et les prix du Blue Lagoon, rendez-vous sur leur site. Les prix varient selon la saison et commencent à partir de 35 euros. Le trajet complet avec Reykjavik Excursions coûte 21 euros. Il est possible d’acheter le ticket pour le Blue Lagoon auprès d’eux également. Merci à Reykjavik Excursions et au Blue Lagoon pour leur accueil et pour l’excursion gratuite. Cependant, comme toujours, toutes opinions et photographies me sont propres.

Snorkeling à Silfra en Islande. L’Islande n’est pas un pays réputé pour sa gastronomie, et la plupart des restaurants servent des classiques burgers et fish & chips. Il y a tout de même quelques spécialités à tester comme le hareng, l’agneau ou les poissons séchés comme le harofiskur ou le bitafiskur. Par contre, j’avoue que j’ai eu un peu du mal avec le poisson séché. Niveau boissons, il faut tester les bières islandaises comme la Viking, la Gull ou Boli. Il y a aussi l’alcool local: le brenninvin, une eau de vie de pomme-de-terre parfumée au carvi, une plante aromatique. A 37,5°C d’alcool, les Islandais la surnomment « svarti dauði », c’est-à-dire la « mort noire »… Une vraie boisson de viking! Mieux vaut ne pas avoir le gosier trop sensible. En tout cas, séminaire en Islande ça réchauffe! Reykjavik mérite qu’on s’y arrête deux-trois jours. On ne vient pas en Islande pour profiter des villes, mais c’est une capitale qui a beaucoup de charme et d’originalité.

Depuis notre départ de Vik en direction de la capitale islandaise, notre route est ponctuée par des averses interminables et un froid glacial. Nous arrivons vers 19h à notre auberge située non loin de l’aéroport international d’Islande, dans la petite et charmante ville de Keflavík. Pour ne pas perdre de temps, nous décidons de repartir directement en direction du Blue lagoon. Il est 20h et le jour est à son apogée. La pluie et la grisaille ont laissé la place aux chaleureuses lueurs du soleil. Les paysages islandais désertiques et pour la plupart inhabités nous permettent d’apercevoir très distinctement au loin un tapis de fumée très épais et disparate. En voyant ce spectacle grandiose je ne puis penser que notre destination finale se trouve au cœur de ces fumées ardentes. Mon compagnon, lui en est persuadé. Plus nous nous approchons de notre point de chute plus une odeur d’œuf fermenté envahis notre air ambiant. A ma grande surprise, le Blue lagoon, est bien au cœur des fumées. Je suis stupéfaite et en admiration devant un tel spectacle. Une fois la voiture garée, nous nous dirigeons vers l’entrée du Lagon où une grande file d’attente nous accueille. L’organisation était parfaite, peut-être trop parfaite. Après s’être rapidement changés nous devons faire quelques pas à l’extérieur où la température ne dépasse pas les 7 °C. Cette épreuve est rapidement récompensée par une immersion dans un paradis turquoise chauffé à une température de 40°C toute l’année. Il est 21h, le soleil de minuit est si intense qu’on a l’impression qu’il est 14h. Nous profitons du moment présent et c’est merveilleux. Le Blue Lagoon est un endroit enchanteur tiré tout droit d’un décor de conte pour enfants, une étape inévitable en Islande.

Partager cet article
Repost0
Published by chroniquedepam