Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 août 2017 4 10 /08 /août /2017 19:30

 Les séries STG et ST2S n’ont pas été immédiatement concernées par la rénovation lancée en 2010. Les raisons sont multiples : ayant été rénovées depuis peu (premier flux de bacheliers STG en 2007 et ST2S en 2008), le recul était un peu insuffisant pour engager une nouvelle rénovation ; les moyens humains et financiers d’information et d’accompagnement étant limités, il était difficile d’envisager un déploiement plus large de la rénovation du LEGT ; enfin, les difficultés rencontrées lors de la mise en oeuvre de la rénovation de la série industrielle risquaient de « gangréner » les autres séries technologiques. Cependant l’objectif politique étant d’appliquer les mêmes principes à l’ensemble des séries du LEGT, la rénovation STG / ST2S est mise en oeuvre avec un an de décalage (rentrée 2012 pour la classe de première). Au départ, il était prévu un simple aggiornamento avec l’introduction de l’accompagnement personnalisé. Au final, cette seconde phase de rénovation a été plus profonde. Elle s’engage sur la base des principes énoncés en janvier 2010 : intégration des instruments de la personnalisation et de la sécurisation du parcours de l’élève (accompagnement personnalisé, stages passerelles, tutorat) ; orientation plus efficace avec un parcours plus ouvert et plus progressif sur le cycle terminal ; contribution à l’élévation de la proportion de diplômés de l’enseignement supérieur par un renforcement conceptuel des contenus, des apports méthodologiques centrés sur le développement de l’autonomie dans la recherche et le traitement de l’information, et l’élargissement des apports culturels et scientifiques. Certains aspects de ces principes avaient pris en compte lors de la rénovation précédente ; ils ont été prolongés dans la proposition 2012. Il est important de souligner que ces deux séries, alors qu’elles contribuent fortement à la démocratisation scolaire en accueillant une proportion importante d’élèves de milieux sociaux peu favorisés (ce point sera développé ultérieurement), ont été nettement moins bien dotées en matière de volume horaire que les séries industrielles et de sciences de laboratoire. Les premières bénéficient d’une maquette de 32,5 heures en première et en terminale soit 65 heures sur l’ensemble du cycle, alors qu’un élève scolarisé en STMG ou en ST2S ne bénéficie que de 58 heures. En ce qui concerne l’enveloppe des heures à effectif réduit, l’écart est encore plus flagrant.

Partager cet article

Repost 0
Published by chroniquedepam

Texte Libre

Bienvenue sur mon blog, je suis Pam, je bosse dans la mode, retail, et mon job me gonfle. Alors pour me divertir j'écris ces quelques lignes. C'est ma chronique.

Recherche